A quoi sert une tarrière

Lorsque l’on veut creuser, il convient d’avoir un outil spécifique comme la tarière. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, il s’agit d’un outil en forme de gouge avec une tête en spirale plus ou moins longue. Comme vous l’avez sans doute compris, cet équipement permet de percer des trous sur des surfaces rigides comme le bois ou le sol.

Il est donc utilisé par les charpentiers ainsi que par les menuisiers afin de travailler le bois. À titre indicatif, cet outil est connu depuis l’antiquité. En effet, Platon mentionnait déjà cet équipement dans le Théagès.

Les différents types de tarières

En général, il y a trois types de tarières à savoir :

  • La tarière manuelle, c’est un outil assez simple en acier. On l’utilise manuellement avec un mouvement rotatif afin de percer des surfaces dures comme le bis. Elle permet de creuser jusqu’à une profondeur de 1 m. L’emploi de ce genre d’outil est assez fatigant.
  • La tarière électrique, cette dernière dispose d’un moteur électrique pour vous faciliter la tâche. De ce fait, il permet de creuser de manière intensive. On l’utilise le plus souvent pour creuser le sol (planter une palissade). Vous n’aurez pas à solliciter vos muscles pour l’utiliser.
  • La tarière à essence ou thermique. C’est le modèle le plus efficace et le plus puissant. Il utilise un moteur thermique assez polyvalent. Cette tarière peut atteindre plus de 6 500 tours/minutes. On l’utilise souvent dans le secteur de l’agriculture.
  • La trière hydraulique c’est celle que l’on utilise sur certains engins de forage. Elle est parfaite pour creuser des puits.

Si vous ne savez pas quelle tarière utiliser, n’hésitez pas à demander des conseils auprès de spécialistes en la matière. Faites aussi un tour sur les magasins en ligne spécialisé pour en dénicher. Pour vous aider, voici un des meilleurs sites pour ce genre d’outil https://www.fixtout.fr.

Comment fonctionne une tarière ?

Une tarière fonctionne selon le même principe : il y a un foret qui creuse la surface (bois, terre, ciment). Celui-ci est actionné par une force engendrée par un moteur électrique ou encore par les bras. Pour être un peu plus précis, voici les étapes à suivre pour l’utilisation de cet outil :

  • Placez votre tarière solidement
  • Saisissez ensuite les poignées et tournez dans le sens d’une aiguille d’une montre.
  • Répétez l’opération autant de fois que vous le voulez afin d’obtenir la profondeur recherchée.

Comme vous l’avez sans doute compris, c’est un outil facile à utiliser. Ce n’est pas la peine d’avoir une compétence approfondie pour employer la tarière. Néanmoins, il faut savoir que certaines tarières requièrent l’intervention d’une autre personne (binôme).

L’emploi d’une tarière manuel peut être fastidieux, c’est pour cette raison que les capacités physiques de l’utilisateur ne doivent pas être négligées. En d’autres mots, il faut que l’utilisateur soit en de bonnes conditions physiques.

Le prix d’une tarière ?

Sachez que le prix d’une tarière dépend du type. Par exemple, si vous voulez acheter une tarière manuelle, il faut compter entre 20 à 70 euros. Ce n’est pas vraiment élevé. Par contre, si vous souhaitez avoir un modèle avec un moteur électrique. Il faudra avoir au moins 100 euros. Pour les tarières hydrauliques, elles sont vraiment chères puisqu’il faudra avoir ay moins 700 euros. Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour l’achat, sachez que la meilleure solution est la location. En effet, de nombreuses sociétés proposent de louer leurs tarières hydrauliques pour une modique somme.

Pour en trouver, contacter des revendeurs spécialisés dans le bricolage. On peut aussi trouver des modèles de tarières dans les quincailleries et dans les boutiques en ligne comme celui précité.