Comment entretenir une lame de scie à ruban

La lame de scie à ruban est devenue incontournable au cours de ces dernières années. Elle se démarque par la précision de ses coupes et se décline en plusieurs modèles, elle est ainsi utilisée au sein de nombreux secteurs. Comme tous les outils, un bon entretien est requis pour maintenir une performance optimale. Une lame mal entretenue risque aussi de se rompre facilement. Comment entretenir une lame de scie à ruban ? Quelques éléments de réponse.

Lame de scie à ruban : les principes de base

Un entretien régulier garantit une coupe de qualité et l’outil durera plus longtemps. Avant d’aller plus loin, il est primordial de rappeler les précautions d’usage : porter des gants et des lunettes de protection est indispensable, car les lames sont tranchantes.

Après les découpes, relâcher la tension contribue à prolonger la durée de vie de vos lames.

Bien nettoyer une lame de scie à ruban

Quelle que soit la matière coupée, il est nécessaire d’enlever les débris après chaque utilisation. Une première approche consiste à appliquer une gomme spéciale sur la lame durant la dernière séance de coupe. L’alcool à brûler constitue aussi une option intéressante. Il permet d’éliminer les traces de résidus.

Le nettoyage en profondeur est à la portée de tous. Vous immergez la lame sous deux litres d’eau avec 100 g de soude caustique durant un quart d’heure. Cette matière est réputée pour ses capacités. Étant donné qu’elle est très corrosive, il est important d’éviter que le mélange se verse pendant l’utilisation.

Après cette immersion, il ne vous restera plus qu’à rincer la lame avec beaucoup d’eau, la frotter avec une brosse ne sera plus utile.

L’affûtage, une étape essentielle

Affûter une lame de scie à ruban préserve ses qualités. Démonter l’outil et le fixer sur un étau est nécessaire. Il est indispensable de respecter les consignes du fabricant pendant le démontage.

Vous commencez par égaliser les dents avec une lime. L’opération consiste à les immobiliser vers le haut et œuvrer pour qu’ils aient la même hauteur.

Ensuite vient l’avoyage. Une pince à avoyer permettent de mettre les dents sur les côtés en vue de garder la même distance d’écartement.

Après, vous pouvez aiguiser les dents pour qu’ils soient plus pointus. Un tiers-point aux angles arrondis préserve la qualité des lames. Le mouvement s’effectue de haut en bas.

Il est mieux de rappeler que l’affûtage est seulement réservé aux lames non trempées.

Un entretien spécial pour les lames spécifiques

Plus résistantes, les lames de scie à ruban carbure sont faciles à affûter. Vous focalisez vos efforts sur les pointes en suivant un chemin précis : la face, le flanc et le dos.

Le stellitage est recommandé si la lame comporte des dents stellitées. Appliquer du stellite sur les pointes renforce la résistance à l’abrasion et augmente ainsi la précision.

Les petits plus qui feront la différence

Un graissage efficace et conservateur

Utiliser une huile spécifique ou de la vaseline est conseillé. Veillez à ce que toutes les parties soient bien enduites. Cette étape renforce la conservation et protège le métal de la rouille. Par ailleurs, il est recommandé de lubrifier la lame avant chaque utilisation.

Ranger la lame de scie correctement

Plier la lame de scie facilite son rangement. Après le pliage, vous pouvez la ranger dans un endroit sec et bien aéré. Il est possible de l’accrocher sur un mur ou le ranger au sein d’une boîte sur mesure.

Lame de scie à ruban : un soin constant

Des machines performantes peuvent assurer l’affûtage. En revanche, le graissage, la lubrification, le nettoyage, le pliage et le rangement requièrent votre intervention. Une lame bien entretenue dure plus longtemps et assure des coupes précises.